Tuesday, 13 May 2014

Finn Europeans : Great (Giles) Scott Wins by 50 Points!

Image copyright Robert Deaves/Finn Class

by Robert Deaves
Giles Scott (GBR) wrapped up the 2014 Finn Europeans in La Rochelle in the perfect way with a win in the medal race to take the championship by an impressive 50 point margin. The defending champion Vasilij Zbogar (SLO) took the silver, after a very close medal race, by just one point from Ed Wright (GBR).

All the Finns line up for a race start. Image copyright Robert Deaves/Finn Class
Strong winds, big waves and lots of rain featured on the final day in La Rochelle. First up was race 11, out on the sea. Bruno Prada (BRA) led round the top mark, and then there was a spectacular downwind leg in winds approaching 20 knots, and perfect rolling waves. Mark Andrews (GBR) rounded second and was soon in the lead to take the win from Josh Junior (NZL) and Deniss Karpak (EST).

Video of the final day's racing:
Then the medal race was held in the harbour with a short, steep chop and winds around 20 knots making for some very testing and very close racing. Giles Scott (GBR) led round the top mark from Ed Wright (GBR), Jonathan Lobert (FRA) and Thomas Le Breton (FRA).

Medal race. Image copyright Robert Deaves/Finn Class
Wright lost some places on the second upwind and needed to put just one more boat between himself and Vasilij Zbogar on the downwind to take the silver. But it was not to be. Le Breton took a wide track to the left on the final downwind and nearly passed Scott, with Lobert in third. Zbogar had rounded the gate in second but struggled on the second, extended beat, to cross the finish in ninth. With Wright in sixth, Zbogar has saved the silver by one point.

Downhill in 20 knots and choppy seas off La Rochelle. Image copyright Robert Deaves/Finn Class
It was fantastic close racing in marginal conditions and the whole fleet screamed over the finish line in under a minute.
Scott summed up his week “It has been a great championship, with some enjoyable racing. The first day was a little bit challenging for all of us that managed to survive the black flag but I think in the end everything came good.”

It was a bit wet on the final day of racing! Image copyright Robert Deaves/Finn Class
On the medal race, he said, “I thought there was a bit less tide on the right, so I went that way upwind, managed to cross the fleet and round in front of everyone. And then I kind of stayed the same speed as the guys in second and third. It remained quite close and then Thomas [Le Breton] had a bit of a surge down the last run and we evened out and I just got him on the line.”
“There were big choppy waves and there wasn't much speed difference to be had. It was very close racing as medal racing should be.”

The podium: Giles Scott GBR (centre), with Vasilij Zbogar SLO (left) second, and Ed Wright GBR (right) third. Image copyright Robert Deaves/Finn Class
Reflecting on his second European title, he said, “I have had a good 24 hours for it to settle in now, but I am very happy with how things are going at the moment and where I am at, and now I'm looking ahead to the bigger events later in the season. We have some training to do in the UK, and trips to Santander and Rio lined up.”

Medal race. Image copyright Robert Deaves/Finn Class
Wright explained his strategy, “Today I was probably more sailing for the security of the bronze. I didn't want to snap a mast out there in the river we sailed in. I didn't want to push it. I am happy to come away with the bronze, but actually looking back it's so  close, just one point would have made the difference, so I could have pushed a bit harder. Going round the top mark I was in second.”

Going for it downwind. Image copyright Robert Deaves/Finn Class
“A medal is always good, so that's why I'm happy, but now I have to get down to some real training and onto the test event and Santander. It's all team based, so there's a lot of training to come.”
Most of the week early on was light to medium conditions with really good sailing. We mainly had an oscillating breeze, but it was quite hard physically because it was that wind strength when it was hard upwind and downwind. But out on the race course here is a nice place to sail.”

Image copyright Robert Deaves/Finn Class
Zbogar was quite elated to take the silver, far above his expectations for the week. “I am really happy with silver, The conditions were not really my favourite, so I am very happy. I have mew materials, new sail and mast, so didn’t know exactly how I'd go but everything is working fine and we know what is missing and we need to work on that.”

Medal race. Image copyright Robert Deaves/Finn Class
On the medal race itself, “It was a very tight finish. I got lucky there as I lost a few places downwind. I had a good start, tried to be close to the top guys at the top mark and then I know I have a small advantage downwind. I was flying downwind and managed to round the bottom mark second. Then upwind I was slow and losing meter by metre. I was really struggling. I had an eye on Ed but he was faster so I tried to  keep as few boats between us as possible. In the end I got lucky as Ed lost on the last downwind and that held me keep silver.”

Jake Lilley (AUS) wins the Junior European title. Image copyright Robert Deaves/Finn Class
The Junior European title, which is also sailed as an open event, went to Jake Lilley (AUS) after a great week here in La Rochelle. “It's really cool to finally get a win. Thanks to the 25 other juniors here. It's awesome that we can help to build the class and compete in the open Europeans.”

Jake Lilley (AUS): Junior Finn European Champion. Image copyright Robert Deaves/Finn Class
“It was pretty frustrating that we finished second three times last year; that hurt. We worked really hard over the summer, we went to Miami and put heaps of work in so to come here and win the junior open title is really good for us. I'm really happy with that.”

Andrew Murdoch (NZL). Image copyright Robert Deaves/Finn Class
On the final race today, where he held a pre-race lead of 125 point over Jorge Zarif (BRA). “We had a good plan today to just have a solid race and not do anything crazy, and also keep an eye on where Jorge was. I also wanted to finish the regatta strongly and keep at least in the top 15. Josh [Junior] had a good race and so were many other guys in front of me. So I just tried to have an OK race and not go upside down.”

Close racing in the medal race. Image copyright Robert Deaves/Finn Class
Though still a junior, Lilley is sailing and talking like a senior. Looking to thee future, “Our main focus is on the worlds and the Olympics from now. I'm really happy that all the juniors were here and we're racing with the big boys, so that's the big one for this year. Then it's all on towards the Games.”

Image copyright Robert Deaves/Finn Class
As the Europeans in La Rochelle draws to a close, many sailors will be taking a short break before beginning their training programmes for Santander and the all important Olympic qualification. Others will be heading to one of the EUROSAF events coming up, of which the first is the Delta Lloyd Regatta starting in just over a week.

Image copyright Robert Deaves/Finn Class
As with the Finn Masters in La Rochelle in 2013, the event this week was hampered to a certain degree by unseasonal bad weather, but what was not in doubt was the quality of the racing and the great sailing conditions out on the sea off La Rochelle. Giles Scott has now won every event since returning to the class last year and seems to be improving event by event. Winning a major championship by 50 points in a 100 boat fleet is nothing short of phenomenal. With Scott saying there are still improvements to be made, he has set the standard everyone needs to match if they provide a fitting challenge in the coming years.

The medal race sailors. Image copyright Robert Deaves/Finn Class
Results after 10 races
1 GBR 41 Giles SCOTT 26
2 SLO 573 Vasilij ZBOGAR 76
3 GBR 11 Edward WRIGHT 77
4 FRA 112 Jonathan LOBERT 91
6 GBR 85 Andrew MILLS 10
7 FRA 29 Thomas LE BRETON 114
8 NED 842 Pieter-Jan POSTMA 116
9 HUN 40 Zsombor BERECZ 127
10 NZL 16 Andrew MURDOCH 135

Image copyright Robert Deaves/Finn Class

In French:
Giles Scott (GBR) a terminé le championnat européen des Finns 2014 à La Rochelle avec brio puisqu’il remporte la victoire lors de la medal race, et gagne le championnat avec une marge spectaculaire de 50 points. Le champion en titre Vasilij Zbogar (SLO) a décroché la médaille d'argent après une medal race très serrée, un point seulement devant Ed Wright (GBR).
Beaucoup de vent, de grosses vagues et de la pluie ont marqué cette dernière journée à La Rochelle. La onzième course a été la première de la journée. Bruno Prada (BRA) a mené au passage à la bouée au vent, avant un retour au portant spectaculaire sous un vent approchant les 20 noeuds et avec de très belles vagues. Mark Andrews (GBR) a viré en deuxième position et a rapidement pris la tête de la course pour remporter la victoire devant Josh Junior (NZL) et Deniss Karpak (EST).
La medal race s’est ensuite déroulée devant le port avec pas mal de clapot et un vent toujours d'environ 20 nœuds. La course n’en a été que plus serrée et passionnante. Giles Scott (GBR) a mené jusqu’à la bouée au vent devant Ed Wright (GBR), Jonathan Lobert (FRA) et Thomas Le Breton (FRA).
Wright a perdu quelques places sur le second près. Il aurait pourtant suffi d’un point d’écart supplémentaire entre lui et Vasilij Zbogar pour qu’il décroche la médaille d'argent. Le Breton a pris une option très à gauche sur le vent arrière final et il a presque dépassé Scott, tandis que Lobert arrive en troisième position. Zbogar a passé la porte en second, mais il a eu du mal sur le deuxième tour et fini la course neuvième. Avec Wright qui s’est classé sixième, Zbogar a sauvé l'argent d’un point seulement.
Ce fut une course serrée,  fantastique, sous une météo plutôt mauvaise. L'ensemble de la flotte a franchi la ligne d'arrivée avec un écart de moins d'une minute entre le premier et le dernier.
Scott fait le bilan de sa semaine « Ca a été un super championnat, avec pas mal de courses agréables. La première journée a été un peu difficile pour tous ceux qui ont réussi à survivre au black flag, mais je pense qu’au final, tout s’est bien enchainé ».
Concernant la medal race, il déclare : « Je pensais que la marée aurait un peu moins d’influence sur la droite, alors je suis allé dans cette direction au près, j’ai réussi à dépasser le reste de la flotte et à virer à la bouée au vent devant tout le monde. Et ensuite,  j'ai un peu gardé la même vitesse que les bateaux derrière moi, en seconde et troisième place. C’est resté serré jusqu’à ce que Thomas [Le Breton] accélère un peu sur le dernier portant, on s’est retrouvé à égalité et je ne l’ai eu que sur la ligne d’arrivée ».
 « Il y avait un gros clapot et pas vraiment de moyen de se différencier au niveau de la vitesse. C’était une course très serrée, comme le doit être toute medal race ».
Sur son deuxième titre européen, il dit, « J’ai déjà eu 24 heures pour réaliser, mais je suis très heureux de la façon dont les choses se passent pour moi en ce moment et de tout ce que j’ai accompli, et maintenant je vais me préparer pour les prochains grands évènements de la saison. Nous avons des entrainements à venir au Royaume-Uni, et des voyages de prévus à Santander et à Rio ».
Wright a expliqué sa stratégie : « Aujourd'hui, je régatais probablement davantage pour assurer la médaille de bronze qu’autre chose. Je ne voulais pas casser un mât là-bas, dans cette rivière dans laquelle nous avons navigué. Je ne voulais pas trop forcer. Je suis heureux de repartir avec la médaille de bronze, mais en fait, en y repensant, c’était vraiment serré, juste un seul point aurait fait la différence, alors j’aurais pu forcer un peu plus. Au passage à la bouée au vent, j’étais second ».
« Ca fait toujours plaisir de décrocher une médaille, c'est pourquoi je suis content, mais maintenant je vais devoir me remettre à m’entrainer sérieusement pour le test event et Santander. Tout est basé sur le travail en équipe, alors il y a beaucoup d’heures d’entrainement qui nous attendent ».
 « La majeure partie de la semaine s’est déroulée sous des conditions plutôt moyennes avec de très bonnes manches. Nous avons surtout eu une brise oscillante, mais c'était assez dur physiquement parce que par une telle force de vent,  c’était difficile au près et au portant. Mais sinon, sur le parcours de la course, je dirais que La Rochelle est un endroit agréable pour faire de la voile. »
Zbogar a été tout à fait ravi de repartir avec la médaille d'argent, ce qui était bien au-dessus de ses attentes pour ce championnat. « Je suis vraiment heureux de décrocher l'argent. Les conditions météo n'étaient pas vraiment mes préférées, donc je suis donc très content. J'ai du nouveau matériel, une nouvelle voile et un mât tout neuf, donc je ne savais pas exactement comment je m’en sortirais, mais tout fonctionne bien, nous savons ce qu’il nous manque encore et nous allons devoir travailler là-dessus. »
Concernant plus particulièrement la medal race, « C'était une finale très serrée. J'ai eu de la chance, car j’ai perdu quelques places au portant. J'ai eu un bon départ, j’ai essayé de rester à proximité des meilleurs à la bouée au vent et puis je sais que j'ai un petit avantage au portant. J’allais vite au portant et j’ai réussi à virer sous le vent en second. Ensuite, au près, j’ai été un peu lent et j’ai perdu mètre après mètre. J'ai vraiment eu du mal. Je gardais Ed à l’œil, mais il était plus rapide, alors j'ai essayé de garder aussi peu de bateaux entre nous que possible. À la fin, j'ai eu de la chance puisque Ed a perdu des places sur le dernier vent arrière, ce qui m’a permis de garder l'argent ».
Le titre européen junior, qui est également un open, est allé à Jake Lilley (AUS) qui a fait une très bonne semaine ici à La Rochelle. « C'est vraiment cool d’obtenir enfin une victoire. Merci aux 25 autres juniors ici. C'est génial que nous puissions aider à construire la classe et concourir dans cet open européen. »
 « C'était assez frustrant de finir deuxième à trois reprises l'an dernier ; ça fait mal. Nous avons travaillé très dur au cours de l'été, nous sommes allés à Miami et nous avons travaillé d'arrache-pied, alors de venir ici et de remporter le titre junior, c’est vraiment satisfaisant. Je suis vraiment très heureux. »
Sur la dernière course aujourd'hui, avant laquelle il détenait une avance de 125 points sur Jorge Zarif (BRA, il déclare. « Notre stratégie aujourd'hui, c’était juste de faire une bonne course sans pour autant prendre trop de risques, et aussi de garder un oeil sur Jorge. Je voulais aussi terminer le championnat avec brio et terminer la course au moins dans le top 15. Josh [junior] était en bonne position comme beaucoup d’autres qui étaient devant moi. Alors, j’ai juste essayé de ne pas faire un trop mauvais score et de ne pas dégringoler dans le classement ».
Bien que toujours en junior, Lilley navigue et parle comme un senior. Songeant déjà à l'avenir, « Notre objectif principal, maintenant, ce sont les mondiaux et les Jeux olympiques. Je suis vraiment content que tous les juniors aient été là et que nous ayons régaté avec les meilleurs, ça aura été un des grands moments de cette année. La suite, ce sera surtout de préparer les Jeux ».
Alors que le championnat européen des Finns de La Rochelle tire à sa fin, de nombreux finnistes vont faire une courte pause avant de commencer leurs programmes d’entrainement pour Santander et les qualifications olympiques. D'autres se rendront à l'un des événements EUROSAF, dont le premier à venir est la Delta Lloyd Regatta, qui commencera d’ici un peu plus d'une semaine.
De même que lors des Finns Masters de La Rochelle en 2013, le championnat de cette semaine aura été quelque peu troublé par un mauvais temps inhabituel en cette saison, mais la qualité des courses et des conditions de navigation au large de La Rochelle ne font aucun doute pour personne. Giles Scott a remporté tous les événements depuis son retour en Finn l'année dernière et semble s'améliorer de régate en régate. Gagner un championnat majeur avec 50 points d’avance dans une flotte de 100 bateaux est tout simplement phénoménal. Alors que Scott déclare qu’il peut encore s’améliorer, il a d’ores et déjà élevé les standards que ses challengers devront égaler pour espérer le battre.
Follow the event live on Twitter: http://twitter.com/Finn_Class
Full photo galleries will be on www.flickr.com/photos/finnclassphotos
Daily videos can be seen at: www.youtube.com/thefinnchannel