Friday, 19 April 2013

Normandy Channel Race : Victory for "Mare" / Victoire Franco-Allemande !

Image copyright JM Liot/Normandy Channel Race

by Kate Jennings

Jörg Riechers and Pierre Brasseur, aboard the Class 40 “Mare”, secure victory in the fourth edition of the Normandy Channel Race. From Germany and France’s Picardy region, the duo crossed the finish line at 22 hours 57 minutes and 30 seconds UTC on Wednesday 17 April, in a time of three days, seven hours, 57 minutes and 30 seconds at an average speed of 8.08 knots. They were 56 minutes and 20 seconds ahead of “Made in Normandie”, skippered by local sailors Nicolas Jossier from Granville and Alexandre Toulorge from Cherbourg. “Campagne de France” skippered by Briton Miranda Merron and local Halvard Mabire, bagged the third step of the podium, just one minute and three seconds behind second place! “Geodis” skippered by Fabrice Amedeo and Armel Tripon, finished fourth followed by “Al Bucq” skippered by Briton Ned Collier–Wakefield and Brieuc Maisonneuve, who made a great comeback, “Red” skippered by Mathias Blumencron and Boris Herrmann and “Groupe Picoty” helmed by Jean-Christophe Caso and Aymeric Chappellier, “Momentum Ocean Racing” and “Phoenix Europe – Carac”. The finishers arrived in quick succession into Ouistreham, testament to the growing uniformity of the Class 40 line-up.

Jorg Riechers: “It’s great to win the Normandy Channel Race after three participations and especially after dismasting just before the race. It’s a really hard, technical race. Sailing in the Celtic Sea was chaotic. We never let up. Despite a tough passage at Barfleur on the outward leg, we gradually moved up through the fleet through our speed and sheer determination.”

Pierre Brasseur: “What a race! It was intense from beginning to end. Jorg and I got on really well, him often carrying out the manoeuvres and focusing on the boat’s performance and me doing the navigation”.

Alexandre Toulorge: “We’re happy with our performance in this Normandy Channel Race, which was a first for us. We’ve got the measure of the Class 40. Over a short course like this, we spend a great deal of time making sail changes so it’s incredibly physical.”

Nicolas Jossier: “Mare” was going faster on a reach and the crew made good their escape at Raz Blanchard. We were working on the weather for the first part of the race and that bore fruit.”

Halvard Mabire: “We came back from nowhere. It’s a fine third place. A few more miles and we’d have secured second place. We took a minute too long.”

Fabrice Amedeo: “What fun! Geodis goes well. We checked her performance once again in the Normandy Channel Race. We made a few mistakes, but we caught up as we headed down the coast of Cornwall. “Campagne de France” extended its lead over us during the passage around Guernsey. At that point we were sure of fourth place but very soon it was our rivals behind who were breathing down our necks. We finished the race with a sprint. We’re all-in.”

The top four in the Normandy Channel Race in brief

A fantastic victory for 44-year old Jörg Riechers from Hamburg, the jovial 2012 Class 40 champion, German sailor of the year 2012, winner of last year’s Solidaire du Chocolat and the Atlantic Cup and an outstanding Mini sailor; and also 33-year old Pierre Brasseur, from Amiens, a tall sailor with model looks, crew to Jimmy Pahun on “Ile-de-France” and second in the last Mini Transat in the series category. After shooting off the start line last Sunday, the two sailors on “Mare” were less successful in the middle section of the race before going on to put up a faultless performance for the rest of the race. Despite dismasting prior to taking the start of the Normandy Channel Race, they managed to get to the race start bang on time with a perfectly optimised Class 40, Mach 40. Congratulations!

It was a personal victory too for second placed Nicolas Jossier, 36, and Alexandre Toulorge, 34. The two Norman sailors, familiar faces in the Tour de France à la Voile and the Solitaire du Figaro (13 participations all together) had never raced together before and they were competing in their first NCR and their first Class 40 race. They were the driving forces in this edition, holding the reins from Sunday evening through until last night. Nicolas Jossier is sure to have a fine career ahead of him in Class 40, as is Alexandre.

A boisterous Normandy Channel Race

The 2013 edition of the event, organised by Sirius Evénements, was played out in medium to strong winds. Blowing in from the south-west for the bulk of the race, it never really eased, save for a few hours after the start as the fleet negotiated the Saint Marcouf islands.

After setting out on Sunday at 1700 hours local time the competition, based in France’s Calvados region, lived up to expectations from the outset, and it was a sight to behold on the water. In glorious sunshine, the 20 Class 40s powered across the start line. Since the Route du Rhum 2010, never have so many Class 40s taken the start of an offshore yacht race.

The pacy “Mare”, Jorg Riechers’ Class 40, immediately created a stir, taking control of the fleet at the first windward mark of the initial coastal course. The other Mach 40, “GDF SUEZ” also put up an impressive performance, despite the attack from “Campagne de France” skippered by Halvard Mabire and Miranda Merron and the skill of the German sailors on “Red”, Boris Herrmann and Mathias Blumencron, the former editor of “Der Spiegel”.

Close-hauled in around 15 knots of breeze, the NCR fleet made for the Saint Marcouf islands. Some opted for an offshore option prior to this compulsory passage, whilst others took their chances with a coastal option. Early that night, “Phoenix Europe – Carac” skippered by Louis Duc from Cherbourg and Stéphanie Alran from La Rochelle, were the first to link onto the Channel crossing thanks to a cunning option hugging the coast where it was sheltered from the current. “Made in Normandie” was in hot pursuit whilst the stars seemed to get bogged down. Making headway downwind, the wind picked up. Remaining slightly to the West of the great circle route, Alexandre Toulorge, also from Cherbourg, and Nicolas Jossier from nearby Granville, took the lead. Aboard their Kiwi 40, the duo were really packing a punch in this their first Class 40 race and first Normandy Channel Race.

In the early hours of Monday, “Made In Normandie” negotiated the Solent with ease and, close-hauled, soon had it in its wake. Behind them, “GDF SUEZ” skippered by Sébastien Rogues and Ludovic Aglaor, “Groupe Picoty” helmed by Jean-Christophe Caso and Aymeric Chappellier, slowly made up ground on the leaders thanks to a rather dangerous option flirting with the sand banks around the Needles. “Norma Concept – Le Pal” skippered by Bruno Jourdren and Thomas Ruyant, always among the winning options since Sunday’s start, climbed into second place. On the nose, the winds were becoming increasingly strong as the fleet headed down the South coast of England.

In a biting cold the fleet made good speed off Poole and offshore of Start Point, whilst overnight on Monday, several competitors suffered from technical issues. On Tuesday morning, eight competitors had retired from the NCR, “GDF SUEZ” and “Norma Concept – Le Pal” opting to make for Plymouth so as not to damage their brand new Class 40s. A front situated above Ireland was causing the racers some concern and the Race Committee and Race Management took the tough decision not to send the sailors into the difficult seas off Ireland. In this way, a virtual waypoint had to be rounded some 50 miles North of Land’s End. “Made in Normandie” was first to link onto the return leg, with some surfing on the programme!

Image copyright JM Liot/Normandy Channel Race

On Tuesday evening, the top four, “Made In Normandie”, “Mare”, “Campagne de France” and “Geodis” were already on the homeward leg. On a reach they were able to glide across the English Channel, “Mare” really smoking as she made gains on the Normans. With 35 knots of breeze in the area, coloured by great fatigue for the majority of the sailors, the Normandy Channel Race was really living up to form…

By Wednesday afternoon they were on the home straight, upwind and then downwind, the two major protagonists in the Normandy Channel Race devoured the Raz Blanchard with gusto. It was at Barfleur that they began punching tide, with “Mare” extending away from the fleet and taking the win in style!

Entertainment as scheduled

Back on shore, there is no change to the great programme of entertainment lined up for the Normandy Channel Race. The race village will open on Friday at 1400 hours local time and spectators will be able to appreciate the Class 40s on the pontoon in Caen and enjoy the numerous festivities planned.

Since 2010, the Normandy Channel Race has been followed by an increasing number of enthusiasts and they were out in force for the start of this fourth edition, particularly as the fleet left Caen and paraded down the canal between Lower Normandy’s capital and Ouistreham. They’re sure to be back this weekend. The Normandy Channel Race 2014 is scheduled for May and in the meantime the Class 40 will participate in the Transat Jacques Vabre, which will set off from Le Havre on 3 November, bound for Brazil.

The overall standing can be viewed at from thursday’s arrival of the last boat, skippered by the valiant amateur duo on “Obportus 3”.

In French by Tanguy Blondel:

Jörg Riechers et Pierre Brasseur, à bord du Class 40 « Mare », remportent la quatrième édition de la Normandy Channel Race. Le duo germano – picard a coupé la ligne d’arrivée de l’épreuve à minuit 57 minutes et 30 secondes en trois jours sept heures 57 minutes et 30 secondes et une moyenne de 8,08 noeuds. Il devance de 56 minutes et 20 secondes les normands du voilier « Made in Normandie » skippé par le Granvillais Nicolas Jossier et le Cherbourgeois Alexandre Toulorge. « Campagne de France » monte sur la troisième marche du podium avec seulement une minute et trois secondes de retard sur le deuxième ! « Geodis », Fabrice Amedeo et Armel Tripon, termine en quatrième position suivi de « Al Bucq », Ned Collier – Wakefield et Brieuc Maisonneuve, revenu de loin, « Red » de Boris Herrmann et Mathias Blumencron, « Groupe Picoty », Jean-Christophe Caso et Aymeric Chappellier, « Momentum Ocean Racing » et « Phoenix Europe – Carac ». Des arrivées en cascade à Ouistreham qui démontrent l’homogénéité croissante du plateau de la Class 40.

Jorg Riechers : « C’est génial de gagner la Normandy Channel après trois participations et spécialement après avoir démâté juste avant la course. C’est vraiment une épreuve dure et technique. La navigation en mer celtique a été chaotique. Nous n’avons jamais rien lâché. Malgré un passage difficile de Barfleur à l’aller, nous sommes revenus au fur et à mesure grâce à notre vitesse et notre détermination ».

Pierre Brasseur : « Quelle course ! Elle a été intense du début à la fin. Avec Jorg, nous nous sommes vraiment bien entendus, lui souvent à la manœuvre et sur la performance de son bateau et moi à la navigation ».

Alexandre Toulorge : « Nous sommes contents de notre performance car cette Normandy Channel Race était une première pour nous. Nous avons pris la mesure du Class 40. Sur un petit parcours comme ce dernier, nous passons beaucoup de temps à changer nos voiles, c’est sacrément physique ».

Nicolas Jossier : « Mare » allait plus vite au reaching. Ils se sont échappés dans le raz Blanchard. Nous avions travaillé la météo sur la première partie de course. Cela a porté ses fruits ».

Halvard Mabire : « Nous sommes revenus du diable vauvert. C’est une belle troisième place. Encore quelques milles et nous prenions la deuxième position. C’est une minute de trop ».

Fabrice Amedeo : « Quel amusement ! Notre voilier Geodis marche bien. Nous l’avons, à nouveau, vérifié sur cette Normandy Channel Race. Nous avons fait quelques erreurs mais nous sommes revenus le long de la Cornouaille. « Campagne de France » a creusé son écart lors du passage de Guernesey. Nous étions alors certains de notre quatrième position mais, assez vite, les concurrents derrière nous, sont revenus. Nous avons terminé la course au sprint. Nous sommes lessivés ».

Le quatuor de la Normandy Channel Race en bref

Grande et belle victoire pour Jörg Riechers, 44 ans, résidant à Hambourg, jovial, champion 2012 de la Class 40, marin allemand de l’année 2012, vainqueur l’année dernière de la Solidaire du Chocolat et de l’Atlantic Cup, ministe émérite et Pierre Brasseur, 33 ans, originaire d’Amiens, grand de taille, gueule de mannequin, équipier à bord du voilier « Ile-de-France » de Jimmy Pahun et surtout deuxième de la dernière transat 6.50 en voilier de série… Les deux navigateurs de « Mare », après un départ en trombe, dimanche, moins de réussite ensuite, ont pris les commandes de la course cette nuit pour ensuite réaliser un sans-faute. Malgré un démâtage avant de prendre le départ de la Normandy Channel Race, ils ont réussi à s’aligner dans les temps dimanche à la compétition avec un Class 40, Mach 40, parfaitement optimisé. Chapeau !

Une deuxième place en forme de victoire pour Nicolas Jossier, 36 ans, et Alexandre Toulorge, 34 ans. Les deux marins normands, habitués du Tour de France à la voile et de la Solitaire du Figaro (13 participations cumulées) n’avaient jamais navigué en course ensemble, ils participaient à leur première NCR et leur première course en Class 40. Ils ont été les grands animateurs de cette édition en tenant les rênes de dimanche soir à cette nuit. Nicolas Jossier peut rêver d’une belle carrière en Class 40, Alexandre aussi.

Image copyright JM Liot/Normandy Channel Race

Une Normandy Channel Race musclée

L’édition 2013 de l’épreuve, organisée par Sirius Evénements, s’est jouée cette année, dans des conditions de vent médium à fort. Le vent orienté quasiment toute la course au Sud-Ouest n’a jamais vraiment molli sauf quelques heures après le départ au passage des îles Saint-Marcouf.

Partie dimanche à 17h00, la compétition calvadocienne a tenu, d’entrée de jeu, ses promesses. Le spectacle était au rendez-vous sur l’eau. Sous un grand soleil, les 20 Class 40 avaient fière allure au passage de la ligne de départ. Depuis la Route du Rhum 2010, jamais autant de Class 40 n’avait pris le départ d’une course à la voile au large.

Le véloce « Mare », le Class 40 de Jorg Riechers faisait, tout de suite, sensation, en prenant les commandes dès la bouée au vent du parcours de dégagement. L’autre Mach 40, « GDF SUEZ » impressionnait également malgré les attaques de « Campagne de France » skippé par Halvard Mabire et Miranda Merron et les compétences de « Red » piloté par les allemands Boris Herrmann et Mathias Blumencron, ancien rédacteur en chef de « Der Spiegel ».

Au près, dans un vent soufflant à 15 nœuds, la flotte de la NCR se dirigeait vers les îles Saint-Marcouf. Certains décidaient de prendre le large avant ce passage obligatoire, d’autres jouaient à la côte. En début de nuit, « Phoenix Europe - Carac » mené par Louis Duc, le cherbourgeois et la Rochelaise Stéphanie Alran, était le premier à débuter la traversée de la Manche grâce à une option judicieuse le long du littoral à l’abri du courant. « Made in Normandie » suivait alors que les ténors s’embourbaient. Au portant, le vent montait. En restant légèrement à l’Ouest de l’orthodromie, Alexandre Toulorge, également de Cherbourg, et Nicolas Jossier, Granvillais, prenaient les commandes. A bord de leur Kiwi 40, ces deux-là frappaient forts pour leur première épreuve, en Class 40 et sur la Normandy Channel Race.

Lundi au petit matin, « Made In Normandie » abordait le Solent avec facilité et, au près, et s’en sortait assez rapidement. Derrière, « GDF SUEZ » de Sébastien Rogues et Ludovic Aglaor, « Groupe Picoty » de Jean-Christophe Caso et Aymeric Chappellier revenaient peu à peu sur les leaders en allant flirter dangereusement avec les bancs de sables des Needles. « Norma Concept – Le Pal » skippé par Bruno Jourdren et Thomas Ruyant, toujours dans les bons coups depuis dimanche, montaient sur la deuxième marche du podium. De face, Eole était de plus en plus puissant pour la navigation le long des côtes sud de l’Angleterre.

Dans un « froid de canard », le plateau évoluait à bonne vitesse en baie de Pool, au large de Start Point. Dans la nuit de lundi à mardi, plusieurs concurrents connaissaient des problèmes techniques. Mardi matin, huit concurrents avaient abandonné la NCR, « GDF SUEZ » et « Norma Concept – Le Pal, préférant faire route pour Plymouth afin de ne pas abîmer leurs Class 40 tout neuf. Un front dépressionnaire situé au dessus de l’Irlande inquiétait les coureurs. Le comité et la direction de course prenaient la lourde décision de ne pas envoyer les navigateurs dans la mer difficile d’Irlande. Un way point virtuel était alors à contourner 50 milles après Land’s End. « Made in Normandie » tirait sur sa barre en premier. Surf au programme !

Mardi soir, les quatre premiers « Made In Normandie », « Mare », « Campagne de France » et « Geodis » étaient déjà sur la route du retour. Au reaching, tout schuss pour la transmanche, « Mare » faisait parler la poudre et chipait la vedette aux normands. 35 nœuds de vent sur zone, grosse fatigue pour la plupart des marins, la Normandy Channel Race ne dérogeait pas à sa réputation…

Dernière ligne droite mercredi après-midi, au près puis au portant, les deux acteurs majeurs de la Normandy Channel Race s’engouffraient dans les raz Blanchard avec la « power ». C’est à Barfleur que la renverse arrivait. « Mare » creusait l’écart et remportait la course avec classe !

Animations maintenues

Rien ne change au programme des animations de la Normandy Channel Race. Le village ouvrira vendredi à 14h00. Les spectateurs pourront apprécier les Class 40 au ponton et les nombreuses festivités prévues.

Depuis 2010, la Normandy Channel Race est de plus en plus suivi par un grand nombre de passionnés. Ils étaient venus en masse lors du départ de cette édition notamment pour le départ de Caen et la parade entre la capitale Bas-Normande et Ouistreham. Nul doute qu’ils seront encore présents ce week-end. La Normandy Channel Race 2014 est prévue en mai. D’ici là, les Class 40 participeront à la transat Jacques Vabre dont le départ sera donné au Havre le 3 novembre à destination du Brésil.

Le classement général sur jeudi à l’arrivée du dernier, les valeureux navigateurs – amateurs de « Obportus 3 ».